LE BOL DE CRÈME - La réussite… c’est quoi au juste?

Bien des gens ne parviennent pas à atteindre leur objectif dans la vie parce qu’ils se découragent trop rapidement. Ils ne se rendent pas compte que la réussite peut être à la portée de leurs mains, car comme on le dit souvent, ce sont toujours les derniers mètres qui sont les plus difficiles. Bien sûr, il est tellement plus simple de tout abandonner et de se convaincre soi-même qu’une tâche est impossible. Par contre, il y a souvent une récompense à la persévérance et la fameuse histoire des deux grenouilles tombées dans un pot de crème nous le rappelle.

La fable des deux grenouilles

Deux grenouilles tombèrent dans un pot de crème. L’une d’elle était optimiste tandis que l’autre était fataliste. Cette dernière affirma que sa vie était finie et qu’il n’y avait pas lieu d’essayer de sortir du pot puisque ça ne mènerait à rien. En un rien de temps, celle-ci se noya dans la crème, persuadée qu’il s’agissait de son destin. L’autre, au contraire, ne perdit pas espoir et dit : « Je ne peux pas sortir, mais je ne renonce pas à sortir. » La grenouille commença à tourbillonner vigoureusement dans la crème, en usant de toutes ses forces. Elle se battait pour sa vie. Lorsqu’elle se rendit au bout de ses forces, elle remarqua que la crème s’était transformée en beurre et qu’elle pouvait finalement sortir du pot. Tous ses efforts l’ont menée à la réussite. Elle est restée en vie malgré le fait que s’en sortir lui semblait être un mirage. Elle ne savait pas que nos efforts amènent une transformation de notre existence.

Cette courte histoire nous dévoile deux types de personnes différentes. Tout d’abord, la personne fataliste, qui ne croit pas en la réussite, qui pense que tous les évènements qui lui arrivent font partie de son destin et qu’elle doit se soumettre aux circonstances. Puis, il y a la personne entreprenante et audacieuse qui, malgré tous les obstacles qui se dressent sur son chemin, ne baisse pas les bras. Elle sait qu’elle a toujours deux choix : celui de dire oui et d’avancer, ou celui de dire non et d’abandonner. Lâcher est quelque chose que l’on peut faire à tout moment, c’est une option que l’on garde toujours dans notre poche. Avancer, bien au contraire, demande beaucoup de persévérance ; valeur que seulement certaines personnes possèdent. « La rivière perce le rocher, non pas par sa force, mais par sa persévérance. »

Satisfaction de soi

Chaque personne emprunte un chemin différent pour se rendre au sommet, qui est la réussite. Pour une personne paralysée, par exemple, le plus grand défi pourrait être de tout simplement tenir un objet dans sa main, action que toute personne en santé peut faire automatiquement. Pour quelqu’un d’autre, terminer ses études universitaires et ouvrir son propre cabinet d’avocat est aussi une forme de succès. Un bébé, en faisant ses premiers pas, a lui aussi réussi. La réussite peut donc venir sous plusieurs formes mais, une chose est sûre, c’est que le sens de celle-ci reste le même pour tous : la satisfaction de soi.

Dès notre jeune âge, nous apprenons à persévérer. Nous vivons nos propres expériences, apprenons de nos erreurs… On ne changera jamais notre vie sans changer quelque chose quotidiennement ; le secret du succès se trouve dans la routine de chaque jour. Notre entourage joue un rôle important dans le développement de notre caractère. S’il y a toujours quelqu’un qui fait tout à notre place, nous ne connaîtrons jamais ce que représente la persévérance. Par exemple, un père qui attache sans cesse les lacets de son enfant sans lui montrer la façon de le faire ne stimule pas la motivation de celui-ci. Il y a un vieux dicton qui dit : « Donne un poisson à un homme, il mangera aujourd’hui ; apprends-lui à pêcher, il mangera toute sa vie. » C’est en incitant l’enfant à agir pour obtenir ce qu’il souhaite que nous pourrons constater les résultats de ses efforts. C’est donc à l’aube de notre enfance que se forge notre personnalité : nous devenons soit ambitieux, soit désœuvrés.

Optimisme

Dans toute fable, il y a une morale. Dans mon histoire, il y en a une aussi. Si vous trouvez que la vie est difficile et que vous ne pouvez pas sortir d’une certaine situation, soyez optimistes et continuez quand même d’avancer. Rappelez-vous que le plus grand échec est de n’avoir jamais essayé. De bonnes choses sont à venir sur votre route. Il ne faut simplement pas arrêter de marcher.

Vous finirez tous, tôt ou tard, par sortir de votre « bol de crème » ! ;) 

Commentaires

Quel beau texte !

Très beau texte il est inspirant!

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour prévenir des soumissions automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.