Manifestations, bombes lacrymogènes et gilets jaunes à Paris

Paris est méconnaissable. Depuis plusieurs semaines, des manifestations prennent place dans la métropole et ses environs. La célèbre avenue des Champs-Élysées, qui rassemblait l'été dernier petits et grands à la suite de la victoire des Bleus à la Coupe du monde, ressemble aujourd’hui à une zone de guerre entre policiers et manifestants.

Surnommés les «gilets jaunes», ces manifestants qui ont gagné en notoriété grâce à leur accoutrement flamboyant militent contre la politique fiscale adoptée par le président Emmanuel Macron; politique visant majoritairement des modifications dans la taxation de plusieurs services, avantageant les riches plus que toutes les autres classes sociales.

Mais le 17 novembre dernier, l’annonce de la hausse des taxes sur l’essence prévue pour janvier a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Mécontents face à cette nouvelle, les manifestants ont bloqué des autoroutes, incendié des voitures, vandalisé des magasins, mettant en péril la sécurité publique. Encore aujourd'hui, ces choses se poursuivent.

Des casseurs dans la foule

Petit à petit, des casseurs se sont invités à la horde de manifestants, transformant les manifestations en émeutes ravageant pratiquement tout sur leur passage. À la télévision, on a pu observer avec effroi les échanges de bombes lacrymogènes et la brutalité des coups que s’envoyait chacun des partis. Au fil des jours, plus d’une centaine de personnes ont été blessées à cause des protestations.

«Vous savez ce qui se dit dans les gilets jaunes? Écoutez bien, Monsieur Macron, c'est une réalité: ils vont monter avec des armes. Vous ne nous faites pas peur!», a lancé avec colère Abdel, membre des «gilets jaunes», lors d’une entrevue télévisée.

La raison pour laquelle le gouvernement français a décidé d’augmenter les taxes sur l’essence est pour diminuer l'empreinte écologique. Pour calmer les tensions, le président Macron a décidé de retarder la mise en application de cette mesure.

Heureusement, les tensions se sont apaisées, mais les «gilets jaunes» ne sont pas prêts d’abandonner leur cause pour autant. Tous les samedis, des manifestations beaucoup plus pacifiques ont lieu sur les Champs-Élysées.

Selon moi, la colère et l’énervement sont tout à fait compréhensibles face à de tels changements. Personnellement, je suis en faveur du mouvement des «gilets jaunes». Cependant, je trouve que la réaction de certains manifestants est exagérée. La violence n’est vraiment pas la meilleure des solutions et ne leur a porté que préjudice en ce qui concerne leur réputation.

Et vous, pensez-vous que les «gilets jaunes» ont eu raison de réagir ainsi?

 

Source

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1139319/gilets-jaunes-durcissement-ton-macron-manifestants

https://ici.radio-canada.ca/amp/1146457/neuvieme-manifestation-gilets-jaunes-france

Commentaires

Est-ce que les gilets jaunes ont eu raison d'agir ainsi? En fait, je leur donne raison en ce sens que si les citoyens choisissent une personne pour diriger le pays, ils s'attendent à ce que cette personne les représente. Si cette personne fait ensuite des choix qui vont à l'encontre des citoyens et n'écoute plus ceux et celles qui l'ont élue, alors ces derniers se doivent trouver un moyen pour se faire entendre. Ici au Québec, on fait alors circulé des pétitions, ou on manifeste pacifiquement. En France toutefois, c'est devenu plus intense au fil des années... En espérant que ça ne se transforme pas en guerre civile!

Tout à fait d’accord avec vous !

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.