Rêve aussi loin que les étoiles!

Les Brown

Les Brown a dit : "Personne n’est trop vieux pour se fixer un nouvel objectif ou faire de nouveaux rêves". Voilà mes chers amis une citation qui me suit partout depuis mon entrée dans la cour des "grands".

Lorsqu’en août 2015, je franchis les portes du cégep Marie-Victorin pour la première fois, je suis à la fois soulagée et stupéfaite de rencontrer dans mes classes des jeunes entre 20-25 ans qui franchissent eux aussi les portes du lycée pour la toute première fois.

Du« haut» de mes 18 ans, j’ai toujours cru que lorsque j’irai au cégep, je rencontrerai dans mes cours que des jeunes sortis du secondaire tout comme moi. À ma grande surprise, mais surtout à ma grande joie, le cégep est un lieu où l’on retrouve les rêveurs, ceux qui jamais ne cessent de voir de nouvelles opportunités en la vie, ceux qui veulent avoir un avenir prometteur, ceux qui adorent passer des heures à étudier Platon, ceux que l’art, la musique et le théâtre séduisent et ceux comme moi qui découvrent ce grand bâtiment qui leur était inconnu il y’a encore un an.

Sortir de sa coquille

Avec le temps, j’ai laissé ma timidité de côté et je me suis dit : « Cynthia-Martine, sors de ta coquille!» Je me suis donc rapprochée de mes camarades de classe après une longue conversation mentale avec moi-même. Ensemble nous avons discuté de nos intérêts et de nos futurs métiers. Ces discussions m’ont permis de mieux connaître leurs histoires. Je me suis sentie fière d’avoir la chance de rencontrer des gens avec autant d’espoir. Le chemin de la vie n’est pas toujours obligé d’être tracé tout droit, parfois, nous avons besoin d’un chemin abrupt pour mieux croire en nous. Je lève mon chapeau à ma génération et aux futures générations qui, je l’espère feront preuve d’autant de courage que mes collègues de classe. Il est important de souligner le courage, car ça prend nécessairement beaucoup de courage pour se dire « OK, go! J’y vais».

Je suis constamment entourée de jeunes dans mon milieu de vie et mon seul souhaît pour eux c’est qu’ils réalisent leurs rêves, peu importe le temps que cela prendra.

Commentaires

Belle chronique Cynthia-Martine! Je suis d'avis qu'il ne faut jamais cesser de rêver, ne jamais cesser d'avoir des projets, ne jamais cesser d'être curieux. Si les humains étaient dépourvus de rêves, de projets ou de curiosité, la roue ne serait pas encore inventée...

J'aime beaucoup!! Sans rêve on ne peut pas avancer dans la vie, je te souhaite de continuer à avancer dans la vie et à accomplir tous tes rêves, même les plus fou!!

Une chronique interrésante qui donne de la motivtion. Vraiment bravo!

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour prévenir des soumissions automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.