L.O.U.R.D.

Quand ce n'est pas le temps qui manque, c'est l'énergie!

Ma tête…lourde

Mes pensées… encore plus lourdes

Ma vie… inexistante

Mon anxiété… persistante  

Tout devient écrasant quand tu te sens tellement épuisée que même tes nuits de sommeil deviennent stressantes. Tu essaie de te donner des stratégies en te disant « ouais, demain je vais faire maths, bio et français », mais à la fin, on sait tous comment cela se termine. L’idée même de devoir faire tous ces travaux nous décourage et à la fin ça devient lourd.

Donc, on se remonte le moral en se disant « bon ce n’est pas bien grave, il me reste encore deux semaines, j’ai encore le temps. » Mais quel temps? On dirait que lorsqu’on est jeune adulte, on aime s’inventer du temps et se rassurer en se donnant des excuses. On procrastine et on remet toujours nos choses au lendemain au lieu de les accomplir au moment-même.

Je ne suis pas contre d’ailleurs. Je pense que c’est instructif de faire des erreurs parfois, car la vie se charge ensuite de nous donner une leçon. Moi, je me prends en exemple et je vous avoue que cette session n’as pas été de tout repos. Mais j’ai appris beaucoup de cette expérience. Je vivais la même chose à tous les jours. De 8 h à 17 h, j’étais soit dans mes cours, soit à la bibliothèque, ou alors je finissais un de mes nombreux projets. Quand j’ouvrais mon agenda pour regarder mon horaire de la semaine, je pense que j’avais une petite larme qui coulait tellement j’étais découragée. Non sérieux, il ne faut pas rire, c’est vrai, j’avais complètement perdu espoir. Mais un jour, mon professeur d’éducation physique nous parlait d’une chose très importante qu’on prend souvent pour acquis et c’est… soi-même.

N.o.u.s

Il faut toujours prendre soin de nous, surtout quand on est jeune. Il faut prendre le temps de décompresser et de focaliser, de se concentrer sur soi-même. Sortir une fin de semaine. Aller au cinéma avec ses amis. Ou encore aller au restaurant. Peu importe l’activité, il faut savoir s’arrêter et se faire plaisir. Nous sommes notre meilleur outil. Alors, si on est tout fatigué, on n’ira pas loin. On doit apprendre à apaiser notre esprit.

« Lorsque l'esprit est plein de joie, cela sert beaucoup à faire que le corps se porte mieux et que les objets présents paraissent plus agréables. »

René Descartes.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.