Je suis noire!

Nelson Mandela, Martin Luther King, Rosa Parks et Malcom X.

Quand j’étais une petite fille, j'ai appris les noms et l’utilisation des parties du corps d’un être humain. J'ai utilisé ce qu'ils appellent « mains » pour dessiner, lancer, ou manger. J’ai créé mon propre brouillard tourbillonnant, la nature qu'ils appellent la civilisation, avec mes propres yeux. J'étais capable de marcher sur mes deux pieds, courir vers ma destination, grimper et jouer avec les autres enfants au parc.

En général, j’étais une enfant innocente, ignorant de ce qui m’attendait. Certains de mes camarades n’auraient pas la malchance de passer par ce que je devais entreprendre. Comme une passagère innocente sur le Titanic, je ne m’attendais pas à ce que je coule. Je ne savais pas que même si je partageais les mêmes parties du corps que les autres autour de moi, même si j'agissais de la même manière qu’eux, il y avait quelque chose en moi qui me mettrait sur le côté à tout jamais. Quelque chose qui allait me définir de diverses manières.

Et comme je grandissais, j’ai vu des choses que je n’imaginais pas développer. J’ai entendu des phrases et des railleries qui n’auraient jamais dû être prononcées. J’ai senti la peur du monde. J’ai goûté la sécheresse qui était gravé sur ma langue, rejetant les mots que je pourrais seulement prononcer de façon très limitée. En tout, j’ai senti le ressentiment qui rodait autour de moi.

Je suis noire.

Qui savait que trois mots simples pourraient transmettre ces émotions sur un individu? Pendant des centaines d'années, les noirs ont été distingués, écrasés, critiqués, brutalisés et catégorisés.

Pourquoi est-ce que la communauté noire vit toujours dans la crainte, même après la fin de trois cents ans d'esclavage? La brutalité policière, les stéréotypes, la discrimination et beaucoup, beaucoup plus sont en train nous détruire! Qu'est-ce que nous attendons?

Ils sont venus et ils sont partis. Rosa Parks, Martin Luther King, Malcolm X, Nelson Mandela et plusieurs autres ont tenté de faire passer le message de liberté et d'égalité des droits pour si longtemps! Nous sommes tombés, et nous nous sommes levés, Nous avons trébuché, et nous avons levé la tête. Mais ici, maintenant, nous sommes encore sur le terrain. Concassés de notre dignité, et dépouillés de nos droits. Quel est ce monde dans lequel nous vivons?

«Tuer un nègre par jour éloigne les crimes de suite ...»

Ceci est l'expression que la société a mise en place. Ceci est la phrase frustrante qui a été enregistrée dans ma tête, une phrase amère que je ne suis même pas capable de murmurer, depuis que je suis devenue assez vieille pour comprendre qu’est-ce que ça signifiait d'être noire et de respirer le même air que la « race supérieure ». Nous aspirons à l'égalité des droits, nous nous efforçons pour la liberté, mais nous sommes encore sous la table, en train de ramasser les bouts des hommes blancs.

Est-ce la façon dont nous voulons vivre? Avons-nous vraiment envie de rester pour toujours cachés dans l'ombre, alors que tout autour de nous évolue? Voulons-nous vraiment continuer à nous battre entre nous, alors que nous devrions être unis?

Libres?

La société dit que nous sommes « libres » et que nous avons des droits égaux. Cependant, c’est ce qu’ils veulent nous faire tous croire naïvement! La justice et la liberté n’existent pas! La justice vient avec justesse, en soutenant le fait d'une décision qu’un individu peut faire pour lui-même. La liberté vous sourit largement lorsque vous pouvez vivre en faisant ce que vous aimez, quand vous pouvez danser et chanter joyeusement dans le monde coloré que vous avez atteint.

C’est un fait que, pour les prochaines décennies, les Noirs vont continuer à souffrir, en passant par la glissante forme parabolique de la discrimination. C’est aussi un fait que nos enfants ne seront pas enseignés du sujet de leur passé tragique à travers des manuels ou l’école, mais qu’ils l’apprendront en vivant.

Je suis tannée de voir un enfant noir comprendre la position qu'il ou elle occupe, juste à cause de la couleur de sa peau. Je suis tannée d'avoir à tourner mes yeux rougis d'un jeune qui a tout son ingénuité arraché à la vitesse de la lumière, parce qu'ils vivent dans une planète appelée «Terre». Je suis tannée d'avoir à entendre les mères et les pères dire à leurs petits-enfants qu'ils ne peuvent pas faire une carrière professionnelle de quelque chose qu'ils veulent vraiment faire à cause de la couleur de leur peau!

Mes parents me disent que je dois devenir médecin, ingénieur ou avocat. Ils affirment que pour une fille noire comme moi, il n'y a pas d'autres portes ouvertes. Pas d'autres clés que je pourrais ramasser tout au long de mon voyage. Aucun autre choix que la création de ma propre chance, et d'assurer un avenir sûr en obtenant un de ces nobles titres.

C’est ça le sort d'un enfant noir instruit?

Pour que la communauté noire se lève de leur puits de discrimination, nous avons besoin plus que des médecins titulaires d'un doctorat, plus que des ingénieurs qui possèdent vingt-cinq ans d'éducation. Ce dont nous avons besoin est un leader. Quelqu'un qui va parler pour nous. Quelqu'un qui va marcher avec nous. Quelqu'un qui va nous guider. Quelqu'un qui va nous inspirer. Quelqu'un qui va marquer l'histoire.

Quelqu'un qui aura la capacité d'unir tous les êtres humains comme un seul et mettre un terme à notre misère.

Quelqu'un qui n'a pas peur ...

...D'être noir.

Commentaires

Un texte très puissant qui m'a ouvert les yeux sur la condition des jeunes noirs d'aujourd'hui. Merci!

Bravo ma belle Chelsey! on ne peut pas grandir sans connaitre sa propre histoire. Et ce ne sera jamais dans les écrits du bourreau que l'on trouvera la vérité, mais à travers les yeux de ceux qui ont été victimes!

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour prévenir des soumissions automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.