Les bons et les moins bons côtés de la technologie

La société d’aujourd’hui est énormément axée sur les nouvelles technologies de l’information et de communication. De plus en plus d’individus ont accès à Internet, à des ordinateurs et à des appareils mobiles. Notre mode de vie commence à dépendre de ces innovations. Quels sont les avantages que présente la technologie et, à l'inverse, comment nuit-elle à notre vie?

D’une part, l’évolution de la technologie a été bénéfique pour plusieurs raisons. D'abord, elle facilite notre vie. En effet, elle nous apporte différents appareils qui nous aident entre autres à gagner du temps précieux pour le travail, les loisirs, etc. Par exemple, il est désormais possible de travailler de la maison, ce qui nous permet de travailler plus vite et de réduire la pollution en utilisant moins de transport par jour. Cet avancement permet du même coup à l'entreprise d'économiser en payant moins d’espace pour les locaux de travail.

Pour ce qui est des autres aspects de la vie, un téléphone intelligent nous permet de mettre des réveils matin, des rappels, d’utiliser des applications pour apprendre certaines langues, etc.

Les technologies servent aussi énormément dans le domaine médical. De nos jours, les progrès technologiques médicaux permettent de soigner plus de maladie. Nous ne pouvons nier le fait que la médecine a changé radicalement nos vies avec l'arrivée des vaccins, par exemple.

D'un autre côté, les innovations technologiques constituent une réelle menace pour notre vie privée, car nous n’avons aucun contrôle sur ce que les sites font des informations que nous publions sur le Web.

Des quantités importantes de données

«Chaque jour, nous produisons une quantité hallucinante de données, nous laissons une trace», écrivait Nathalie Collard, dans «La Presse» en 2012. Tous les renseignements personnels que nous laissons sur Internet peuvent être accessibles et même utilisés par certains individus comme les pirates informatiques, les propriétaires de sites, des moteurs de recherche, le gouvernement, etc.

Ces données peuvent être exploitées dans le marché du travail également. Par exemple, certains employeurs souhaitant dresser un portrait social de leurs candidats à l’emploi recherchent le nom de ceux-ci sur Facebook. Ces recruteurs accèdent à leur profil et explorent leurs photos, leurs publications et leurs commentaires. La vie sociale des candidats est mise à découvert.

Lorsque nous sommes jeunes, nous publions diverses informations personnelles dans les réseaux sociaux, car nous souhaitons nous créer une nouvelle identité ainsi qu’une réputation virtuelle. Toutefois, nous oublions que ces données peuvent nous nuire, car elles peuvent être récupérées des années plus tard. Ces données permanentes peuvent être assemblées afin de construire une identité complète. Ceci augmente donc le risque de vol d’identité. Une éducation de qualité par rapport à la publication de données personnelles sur le Web est d’une importance capitale.

Il est donc clair que nous devrions craindre certains effets des technologies sur notre vie privée, car nous ne pouvons pas avoir le contrôle complet sur les renseignements personnels mis sur Internet.

Sources:

https://www.lapresse.ca/techno/actualites/201201/20/01-4488014-un-nouvel-humain-est-ne-le-branche.php

https://technologievstravail.wordpress.com

https://www.planetesante.ch/salon/Salon-2016/Articles-Salon-2016/Journees-speciales/Comment-la-medecine-personnalisee-va-changer-nos-vies

Commentaires

C'est une excellente réflexion! à titre d'exemple, plusieurs candidats à différentes élections (municipales, provinciales et fédérales) ont vu leur carrière être chamboulée par des publications faites sur les médias sociaux, parfois plusieurs années avant qu'ils ne se présentent aux élections. Alors, il faut toujours être prudent sur ce que nous disons et faisons dans le Web et dans les médias sociaux.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.