La jeunesse d’aujourd’hui, la voix de l’avenir

Comme vous le savez sans doute, les élections provinciales approchent à grands pas et qui dit élections dit vote. Voter représente bien plus que de jeter un petit bout de papier dans une boîte: c’est un droit difficilement obtenu, un devoir que tout citoyen majeur devrait accomplir. Malheureusement, nombreux sont ceux qui ne votent pas et les jeunes arrivent en tête du palmarès.

Selon Radio-Canada, une étude menée par des chercheurs aurait prouvé qu’environ 50 % des adultes de 18 à 24 ans ne sont pas allés voter lors des élections fédérales de 2015, alors qu'au Québec le taux de participation ne cesse de décroître depuis les années 80. En effet, ce désintérêt face à la politique continue de constituer une problématique de taille, une calamité électorale. Comment donc éviter la catastrophe le 1er octobre prochain?

Avant tout, une question fondamentale vient se poser: pourquoi est-il si important d’aller voter?

Soyons francs. La majorité des jeunes se contrefichent de la politique. Certains ignorent quel jour se tiendront les élections ou l’existence même des partis impliqués. «La politique? Non merci, je préfère le hockey, moi», avoue Christian, étudiant au Cégep de Saint-Laurent. Les jeunes pensent que cela est dédié aux «vieux» même s'ils sont tout aussi concernés. Plusieurs sujets abordés lors des débats les touchent plus ou moins directement, tels que l’éducation, l’économie, l’immigration, etc.

Impact sur la société

En votant, vous faites un choix important qui aura bien assurément un impact sur notre société. Un vote, votre vote, peut faire la différence. Saisissez l’occasion de vous faire entendre et allez voter pour la personne qui partage vos idéologies et qui, selon vous, saura défendre vos intérêts et celui de notre peuple. Ainsi, les chances que votre parti favori remporte l’élection sont logiquement plus grandes.

De plus, le simple fait de participer aux élections soutiendra grandement le parti pour lequel vous aurez décidé de voter, étant donné que chaque vote équivaut à une contribution monétaire. Finalement, les jeunes âgés entre 18 et 34 ans représentent un tiers de la population québécoise, soit deux millions de personnes: imaginez quel impact cela aurait si les trois quarts de ceux-ci décidaient de prendre part aux élections.

Les jeunes ont le pouvoir de faire changer les choses. Ils doivent s’en rendre compte et en allant voter ils contribuent à cette révolution et l’obtention de ce Québec prospère dont on rêve tous.

Source: Élections Québec

Commentaires

Bravo pour cet article! Les jeunes doivent être entendus et doivent profiter de cette élection pour le faire.

Merci

Bon article & tu as raison les jeunes peuvent faire du changement!

Merci

T'as tout dit!
On se plaint, nous les jeunes, de ne pas avoir l'opportunité de jouer dans "la cours des grands" et d'influencer la société dans laquelle nous vivons.
C'est donc une occasion en or pour le faire!

Exact!

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.